25/09/2014

Une épave du 7e siècle avant notre ère découverte à Malte

Une #épavePhénicienne découverte à #Malte

Des archéologues viennent de découvrir une épave très rare à Malte, qui éclaire le commerce des Phéniciens. Ces navigateurs hors pair furent les principaux artisans de l'essor des échanges en Méditerranée durant l'Antiquité.

 Plongée épave Bouillante
Plongée épave
C'est la première fois qu'un navire avec une cargaison intacte de la #périodeArchaïque est découvert en Méditerranée centrale.

C'est également la première fois que les engins sous-marins en immersion profonde et des robots sont utilisés pour des fouilles scientifiques à cette profondeur. De nombreuses autres épaves échouées pourraient bénéficier de ces méthodes.

La présence de cette épave, #ThePhoenicianShipwreck confirme l'existence d'une économie de production très tôt excédentaire chez les Phéniciens d'Occident et dans les communautés indigènes en contact direct avec eux. Les #Péniciens furent les plus grands commerçants de l’Antiquité et avaient installé à Byblos, Kerkouane, Ibiza, Sidon ou Tyr, sur l’actuelle côte libanaise, de grands ports consacrés aux échanges commerciaux.
De là, les navires des phéniciens, chargés de marchandises rayonnaient dans toute la Méditerranée.

C'est un de ces vaisseaux antiques qui a été exploré cet été par une équipe du Centre Camille Jullian, de l'université de Malte et du Laboratoire des Sciences de l'Information et des Systèmes.

L'exploration de l'épave, #explorationEpave menée à l' été 2014, a révélé sa cargaison d'amphores pleines de vin ou d'huile. 
Le navire repose par 100 mètres de fond le long de la côte sud de l'île de Gozo à Malte, il avait déjà été repéré par sonar il y a quelques années...

L'épave, d'une douzaine de mètres de long, est dans un état exceptionnel. En effet, elle a coulé sur un fond plat, un plateau calcaire qui ne comporte pas de relief ni de pente importante. Et elle se trouve à environ 120 mètres de fond. Or à cette profondeur, il y a moins d'organismes marins susceptibles de la dégrader. Et elle est restée protégée d'éventuels pilleurs. Car avec des plongeurs, il est pratiquement impossible de faire des fouilles sous-marines au-delà de 70-80 mètres. Sa cargaison est constituée d'amphores (pleines de vin ou d'huile) et de meules à moudre.

Ces premières constatations se fondent sur la partie visible du gisement, elles seront complétées par de véritables fouilles qui fourniront d'autres informations...
Source sciencesetavenir.fr et archeo.blog.lemonde.fr


 Plongée sur épave
 Plongée sur épave

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire...